12 Jun 2018

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Image Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

Le MLF a vu son sigle déposé afin de prévenir un détournement par les partis. Antoinette Fouque s'éloigne du MLF au moment de son départ pour les USA au début de la décennie 80. Le MLF, à cette période sujet de querelles internes, a de moins en moins d'activistes. Cette théoricienne du féminisme crée le MLF, Mouvement de libération des femmes) avec l'appui de différentes militantes. Le droit des femmes fut la principale lutte de la vie d'Antoinette Fouque.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque fait d'abord ses études supérieures en région PACA avant de s'installer à Paris. Elle rencontre son époux quand elle est étudiante. Elle conservera toute sa vie un ancrage politique marqué à gauche de son enfance passée dans un contexte ouvrier. Le père d’Antoinette Fouque est un militant syndicaliste.

Une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque prend la défense de femmes en danger telles que la Catalane Eva Forest, la Kurde Leyla Zana et la Bangladaise Taslima Nasreen. Elle a pris part à toutes les luttes pour les droits des femmes. Selon Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. C'est écrit sur une banderole qu'elle agite pendant une manifestation parisienne du MLF.

Une société d'édition pour les livres des femmes

Les lecteurs ont pu connaître de nombreuses auteures grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque, qui présente des centaines d'ouvrages dédiés à la pensée des femmes. L'ensemble de la production littéraire féminine du moment est présentée dans sa première librairie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Cette femme de lettres lance Les Editions des femmes au début de la décennie 1970. Les Librairies des femmes ouvrent à la même époque.